La construction hybride en bois : Définition, exemples, avantages

La construction hybride en bois : Définition, exemples, avantages

Le bois en tant que matériau de construction est utilisé par l’homme depuis la nuit des temps pour la construction de maisons. Le bois est facile à travailler et vit avec ses conditions. Les maisons en bois possèdent un charme incomparable et sont des habitations très recherchées. Toutefois, la construction en bois pur est limitée dans ses dimensions autorisées, jusqu’à cinq étages sont autorisés. Tout ce qui est plus haut devient problématique pour la construction en bois. Cela s’explique par la réglementation en matière de protection contre les incendies et par la statique. Depuis 2008, il existe toutefois une solution intelligente et innovante pour les nouveaux bâtiments de six étages et plus. La construction hybride combine le bois avec différents matériaux comme l’acier, le béton, l’aluminium et les plaques de plâtre. Vive la « collaboration », même entre les matériaux !

De bonnes raisons pour le mélange des matériaux

L’autorisation légale pour une construction n’est toutefois pas la seule raison pour laquelle la construction hybride est privilégiée. Ce sont les avantages économiques lors de la construction de la maison qui convainquent les maîtres d’ouvrage et les architectes. Le bois est un matériau de construction populaire qui se travaille très bien. Associé au béton armé, il peut être encore plus porteur. Jusqu’à présent, le staticien recommande encore l’utilisation du béton pour les plafonds et les fondations, mais il pourra à l’avenir recourir de plus en plus à des mélanges de matériaux, car des prouesses techniques dans le développement d’éléments en bois préfabriqués permettent de réaliser de nouvelles constructions. Mais ce n’est pas seulement le mélange de bois et de béton qui a donné naissance à des constructions ultramodernes ces dernières années, la fabrication innovante de l’industrie de transformation du bois contribue également à faire monter le bois de manière stable en hauteur. Le matériau porte alors des noms tels que bois contreplaqué ou bois massif de construction. Il se caractérise par des propriétés matérielles particulières. Un autre avantage de la construction combinée est le facteur temps. La phase de construction est raccourcie grâce à la préfabrication. Il faut toutefois noter, en toute justice, que le groupe de planification prend plus de temps en amont. En tout cas, la construction hybride en bois est respectueuse de l’environnement. En effet, l’utilisation de ce matériau permet d’économiser du sable, une matière première précieuse. En ce qui concerne les valeurs d’isolation acoustique requises et la précision de la fabrication de certains éléments, la construction hybride en bois est également avantageuse. La diminution des émissions de gaz à effet de serre est déjà prouvée. Enfin, il convient de mentionner le climat intérieur et l’aspect bien-être, des critères importants pour les habitants.

Des exemples vivants

La construction hybride en bois compte aujourd’hui de nombreux exemples vivants. On en trouve partout dans le monde. Par exemple à Vienne, 24 étages de haut, soit près de 85 mètres, en Norvège, un mètre et demi plus haut que Vienne et celui-ci est également considéré comme le plus haut bâtiment hybride en bois du monde. Elle a été inaugurée en 2019. La même année, les immeubles d’habitation de Berlin-Adlershof ont été achevés. Trois ans plus tôt, il y avait déjà eu un projet réussi au Canada, un foyer d’étudiants en éléments de bois, et en 2021, Pforzheim se dresse avec ses fiers 45 mètres. La construction hybride en bois n’est pas seulement une alternative innovante aux styles traditionnels, mais ce type de construction rappelle un mode de vie naturel, donne aux habitants un sentiment positif face à l’avenir, car la gestion est durable et la conscience est en harmonie avec l’expérience. L’habitat en bois répond aux attentes des citoyens soucieux de l’environnement, car ce matériau de construction consomme beaucoup moins d’énergie pour sa fabrication que l’acier. C’est pourquoi de nombreux développeurs de projets en Allemagne s’intéressent à ce nouveau concept d’habitat.

Mélange – mais comment ?

Le bois est généralement utilisé pour l’enveloppe du bâtiment, tandis que le béton assure la stabilité des plafonds et de la cage d’ascenseur. Dans certains projets, on utilise également des plafonds mixtes bois-béton. Les éléments porteurs en bois sont renforcés par de l’acier ou recouverts de plaques de plâtre. Parfois, la façade est soutenue par de la laine de roche et la cage d’escalier est en béton armé. Le béton est également utilisé pour les conduites techniques et l’ensemble du noyau d’alimentation, ce qui rend cette zone sensible résistante au feu. La cave et le garage sont majoritairement en béton. Comme un coffrage en bois a été choisi pour la façade, l’observateur a l’impression que l’ouvrage est une maison entièrement en bois. L’aspect des pièces intérieures rappelle également la construction en bois pur. Le matériau de construction utilisé à tel ou tel endroit d’un bâtiment n’est pas défini par le droit de la construction, il relève de l’expertise de l’architecte et de l’imagination et du porte-monnaie du maître d’ouvrage.

Économique – mais pourquoi ?

Des tonnes de dioxyde de carbone sont économisées, d’une part lors de la production, mais aussi parce que le bois stocke lui-même du dioxyde de carbone. Les économies réalisées grâce à une pré-construction précise, à une meilleure technique de climatisation et à une fabrication rapide font de ce mode de construction une solution d’avenir. Une phase de construction raccourcie est un soulagement pour toutes les parties concernées. Un certain nombre de bâtiments réalisés grâce à la construction hybride en bois font partie des maisons à haute efficacité énergétique et peuvent, dans certains cas, être subventionnés par les banques. La construction en bois et en béton ou en aluminium a en outre un autre effet positif. En réduisant la poussière et le bruit pendant la phase de construction, ce type de construction gagne de plus en plus d’amateurs. Le faible poids propre du bois permet d’éviter l’utilisation de nombreuses machines lourdes et la flexibilité de fonctionnement permet de modifier les plans et la construction. Les planchers mixtes bois-béton, par exemple, peuvent être démontés. Les économies réalisées grâce aux constructions à ossature bois se traduisent par une surface brute de plancher plus importante, ce qui, au final, signifie souvent un logement de plus. Et les logements créés grâce à la construction hybride en bois restent abordables pour tous les habitants.

Photo by Linus Mimietz on Unsplash


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.